Bonjour à tous et à toutes, 

merci pour vos lectures au fil des années ! 350 personnes ont encore consulté, lu  et fait vivre ce blog , cette année, même si je dois mobiliser mes forces ailleurs, notamment dans la santé.

Pour la petite histoire, j'ai créé ce Blog il y a plus de 10 ans... En 1999, on m'a diagnostiqué une grande de l'écrivain... Sans réel élément. Par la suite, mon passage à l'hôpital de pitié salpêtrière, a confirmé cette erreur de diagnostic, déjà pressentie par mon kiné qui avaient élu l'ouvrage Bleton : _ rééduquer la crampe de l'écrivain_. En effet mon incapacité à écrire s'accompagnait de très fortes douleurs quand je forçais le mouvement. Par ailleurs, mon EMG était normal. Les médecins comprenant la nécessité d'aménagements professionnels pour moi face à ces handicaps et ces douleurs importantes, ont continué d'appeler ma limitation physique à l'écriture " une crampe de l'écrivain".

De 2004, le fait de forcer l'écriture tableau - je n'avais pas encore de vidéo projecteur - a considérablement fragilisé mes lombaires et la crampe de l'écrivain est devenue une forme d'hémiplégie très douloureuse sur tout le côté droit, côté touché lors d'un accident violent qui remonte à 1993.

Bien sûr par économie de recherche et pour fournir un diagnostic dans mes documents officiels, le médecin généraliste qui me suivait à l'époque, a appelé ça fibromyalgie... C'est le genre de diagnostic fourtout qui ne veut rien dire et, pire, qui empêche qu'on cherche vraiment les causes, en résumant par " c'est psychologique, vous inventez vos douleurs" ! Très amusante réponse quant on sait que ce sont souvent des médecins sans connaissance en psychologie qui prononcent ce genre de phrase ! Très amusante réponse quant on sait aussi que je suis aussi formée à la psychologie à la psychanalyse, et que tout cela n'est pas une hystérie de conversion ! Moi, au moins, j'ai pris la peine de vérifier...

Peut-être ces derniers mois m'auront-isl donné un peu mieux que de faux diagnostics.

Les naturopathes, praticiens qui utilisent la sagesse des plantes et de la nutrition pour un réel mieux-être voire une guérison, proposent  une approche globale beaucoup plus adaptée à l'inter système complexe qu'est le corps humain. On est loin du neurologue qui ne s'intéresse qu'à vos nerfs, oubliant que ceux-ci sont en direct contact avec les muscles, les veines ; ils peuvent être compressés par des muscles hyper contractés, les ligaments des organes qui les accrochent au squelette peuvent aussi peser sur les os et causer des douleurs, etc.

Depuis un an et Demi environ ils se sont dotés d'un atout scientifique de taille, l'oligoscan ou spectromètrie de l'épiderme, qui renseigne sur les vitamines disponibles directement aux cellules - et non seulement dans le sang- les oligo-éléments, et enfin les métaux lourds. Après 25 ans de douleurs, il pourrait bien s'avérer que tout cela ne pourrait que résulter d'un empoisonnement aux métaux lourds industriels et miniers ! Les métaux lourds venant accroitre les séquelles d'un accident de voiture qui aurait pu mieux

Voilà, tout est là, l'oligoscan montre que ma peau recèle des taux inhabituels de baryum et autre joyeux intru déstructeur bien chimique. Mes affectations à l'étranger et en France (radioactivité naturelle au Baryum dans le 90) expliquent trop ce tableau nocif. 

ML

Preuve en est qu'il n'y a pas que les abeilles qui sont empoisonnées, nous le sommes tous et quand le seuil de tolérance du corps dépasse ses forces de régénération, on reste dans le handicap manuscrit -120 muscles président à cette haute fonction-et musculaire général.

Si vous souffrez donc de faiblesse manuscrite, de grosses douleurs, et que tout que cela ne ressemble pas à une crampe de l'écrivain, l'hypothèse de l'intoxication aux métaux lourds peut éclairer.

Il ne me reste plus qu'à aller en Suisse pour faire une véritable analyse de sang au labo, puisque comme par hasard en France, les laboratoires et les médecins généralistes ne sont pas informés sur les dégâts des métaux lourds !!

Quelques médecins environnementaux existent cependant sur Internet, qui peuvent consulter par skype par exemple et qui sont remboursés et reconnus par la sécurité sociale. Reste bien sûr à vérifier qu'ils ont effectivement un diplôme de docteur auprès de l'ordre des médecins.

Voici donc les deux prochaines étapes qui m'attendent...

Pour toutes ces raisons, je vais davantage me

consacrer à un nouveau Blog : Dijon Handicap.